Définir les attributs du projet

Lorsque vous lisez des fichiers de média dans Cinelerra, ceux-ci comportent un certain nombre de pistes, une certaine taille d'image, un certain taux d'échantillonnage, et ainsi de suite. Indépendamment de ce que contient le fichier de média, cependant, il est toujours joué en prenant en compte les attributs du projet. Si un fichier audio possède un taux d'échantillonnage différent que celui des attributs du projet, il est rééchantillonné. Si la taille de l'image d'un fichier vidéo est différente de celle des attributs du projet, elle est composée sur un fond noir, soit recadrée, soit entourée de noir.

Les attributs du projet sont ajustés dans Configuration → Format… et, dans une moindre mesure, dans Fichier → Nouveau projet…. Lorsque vous définissez les attributs du projet dans Fichier → Nouveau projet…, une nouvelle timeline est crée sans aucune donnée. Chaque timeline créée à partir de ce moment utilisera les mêmes paramètres. Lorsque vous définissez les paramètres dans Configuration → Format…, la timeline n'est pas recréée sans donnée mais chaque timeline créée à partir de ce moment le sera en utilisant les mêmes paramètres.

En plus des paramètres traditionnels tels que le taux d'échantillonnage, la fréquence des images, la taille des images, Cinelerra utilise des paramètres inhabituels tels que la position des canaux, le modèle colorimétrique et le rapport d'aspect.

* La Position des canaux est le seul paramètre qui ne modifie pas nécessairement la sortie. Cliquez sur une icône de haut-parleur et glissez-la pour modifier la position d'un canal. C'est simplement une commodité, lorsqu'on utilise plus de deux canaux, pour que la commande de panoramique sur la timeline soit efficace. Les canaux 3, 4 et 5 ne seraient pas vraiment ajustables s'ils occupaient le même emplacement que les canaux 1 et 2 sur un contrôle de panoramique. Normalement, une configuration à 6 canaux ressemble à ceci :

position des canaux

Mais différents canaux peuvent être placés très proches l'un de l'autre pour leur permettre de partager la même sortie.

  • Le Modèle colorimétrique est très important pour la reproduction vidéo. La vidéo est enregistrée sur le disque avec un modèle colorimétrique, normalement elle est compressée en utilisant un dérivé de YUV. Lors de la reproduction, Cinelerra la décompresse de son format de fichier directement dans le format du périphérique de sortie. Si des effets doivent être traités, la décompression se fait d'abord dans un modèle colorimétrique puis le modèle colorimétrique interne est ensuite converti dans le format du périphérique de sortie. Le choix du modèle colorimétrique interne détermine la précision et la rapidité des effets.

Les modèles colorimétriques de Cinelerra sont décrits en utilisant un certain ordre de regroupemet (packing) des composantes et un certain nombre de bits pour chacune des composantes. L'ordre de regroupement est affiché à gauche et le nombre de bits alloués est affiché à droite.

  • RVB888 utilise le rouge, le vert et le bleu avec 8 bits par canal.
  • RVBA8888 utilise le rouge, le vert, le bleu et un canal alpha avec 8 bits par canal.
  • YUV888 utilise la luminance et la couleur avec 8 bits par canal.
  • YUVA8888 utilise la luminance, la couleur et un canal alpha avec 8 bits par canal.
  • RVB Flottant utilise le rouge, le vert et le bleu en nombres flottants sur 32 bits par canal.
  • RVBA Flottant utilise le rouge, le vert, le bleu et un canal alpha en nombres flottants sur 32 bits par canal.

De façon à pouvoir réaliser des effets qui mettent en oeuvre un canal alpha, un modèle colorimétrique possédant un canal alpha doit être choisi. Ce sont RVBA8888, YUVA8888 et RVBA flottant. Les modèles colorimétriques à 4 canaux sont franchement plus lents que les modèles à 3 canaux, le plus lent étant RVBA Flottant. Certains effets, tel le fondu, permettent de se passer d'un canal alpha alors que d'autres effets, tel la clé chromatique (chroma key), ont besoin d'un canal alpha pour fonctionner, c'est donc une bonne idée d'essayer les effets sans canal alpha avant de configurer un canal alpha qui va tout ralentir.

Les modèles colorimétriques YUV sont habituellement plus rapides que les modèles RVB lorsqu'on utilise un métrage compressé. De plus, il détruisent moins de couleurs que les modèles RVB. Si le métrage, enregistré sous forme JPEG ou MPEG, est traité de nombreuses fois en RVB, les couleurs vont s'atténuer alors qu'elles ne le feront pas s'il est traité en YUV.

Des années de travail avec des métrages ayant une forte plage dynamique ont montré que le modèle RVB flottant est le meilleur format pour conserver une dynamique importante. Alors que les entiers sur 16 bits ont été utilisés dans le passé, ils s'avèrent présenter trop de pertes et sont trop lents au regard de l'amélioration apportée.

RVB flottant ne détruit pas d'information lorsqu'il est utilisé avec des métrages source en YUV. Il gère aussi la luminosité au-dessus de 100%. Soyez conscient que certains effets, tel l'histogramme, tronquent au-dessus de 100%.

  • Le rapport d'aspect détermine la forme de la sortie vidéo lorsque l'on utilise la sortie vidéo X11. Les nombres, dans chacune des directions, peuvent être n'importe quel nombre flottant. Lorsqu'ils sont dessinés à l'écran, les pixels vidéo sont étirés pour se conformer au rapport d'aspect.

Certains formats de fichiers tels que MPEG vidéo, écrivent le rapport d'aspect du projet dans le fichier.