La grappe de calcul

Lorsqu'une interpolation bicubique avec de la HDTV ont été faits pour la première fois dans Cinelerra, le temps nécessaire pour produire la moindre sortie devint inacceptable, même sur la machine la plus rapide disponible alors, un double Xeon 1,7 GHz. La grappe de calcul, même dans sa forme la plus simple permit de mettre la HDTV au même niveau que la SD tout en rendant la SD plus rapide que le temps réel.

Bien que l'interface de la grappe de calcul ne soit pas spectaculaire, il est suffisamment simple à utiliser depuis une suite de montage avec moins d'une douzaine de noeuds sans avoir les complications de que vous auriez à configurer une grappe de calcul de plusieurs centaines de noeuds. La grappe de calcul est appelée de manière transparente pour toutes les opérations de rendu effectuées depuis Fichier → Rendu une fois qu'elle a été activée dans les préférences.

Cinelerra divise la région choisie de la timeline en un certain nombre de travaux qui sont ensuite répartis entre les différents noeuds en fonction de l'équilibre de la charge. Les noeuds traitent les travaux et écrivent leur sortie vers des fichiers séparés du système de fichiers. les fichiers de sortie ne sont pas concaténés. Il est important que tous les noeuds aient accès aux objets sur même système de fichiers du même point de montage.

Si un noeud ne peut pas avoir accès à un objet d'entrée, il affichera un message d'erreur sur sa console mais ne plantera probablement pas. S'il ne peut pas avoir accès aux objets en sortie, cela arrêtera le rendu.

Il faut noter que, dans le dialogue de rendu, l'option Créer un nouveau fichier à chaque marque fera créer un nouveau travail pour la grappe de calcul à chaque marque plutôt que de les voir crées par le système d'équilibrage de la charge. Si cette option est sélectionnée alors qu'il n'existe aucune marque, un seul travail sera créé.

Une grappe de calcul de Cinelerra est organisée avec un noeud principal et un nombre quelconque de noeuds secondaires. Le noeud principal est l'ordinateur sur lequel tourne l'interface graphique. Les noeuds secondaires se trouvent n'importe où sur le réseau et sont lancé en ligne de commande. On lance un noeud secondaire avec la commande

    cinelerra -d

C'est la configuration la plus simple. Entrez cinelerra -h pour obtenir l'ensemble des options disponibles. Le numéro de port par défaut peut être modifié en passant en paramètre un numéro de port après -d.

La plupart du temps, vous désirerez aller dans la sortie rendue et ajuster les temps sur la timeline. Mais certains formats de fichiers comme MPEG ne peuvent pas être copiés directement. C'est pour cette raison que les fichiers sont laissés sous la forme de fichiers séparés.

Vous pouvez les charger en créant de nouvelles pistes et en indiquant Ajouter au pistes existantes dans le dialogue de chargement. Les fichiers qui autorisent la copie directe peuvent être concaténés dans un fichier unique en effectuant le rendu dans le même format de fichier avec la grappe de calcul désactivée. Pour pouvoir effectuer une copie directe, la taille de la piste, les dimensions en sortie et les dimensions des objets doivent aussi être identiques.

Les fichiers MPEG ou les fichiers qui ne permettent pas la copie directe doivent être concaténés avec un utilitaire en ligne de commande. Les fichiers MPEG peuvent être concaténés avec la commande cat.

La configuration de la grappe de calcul est décrite dans le chapitre sur la configuration. Voir la grappe de rendu. Traditionnellement, les noeuds secondaires lisent et écrivent les données vers un système de fichiers par l'intermédiaire du réseau et ils n'ont donc pas besoin de disque dur.

Idéalement, tous les noeuds d'une grappe de calculs doivent avoir les même caractéristiques de CPU. Cinelerra effectue l'équilibrage de la charge sur la base du premier arrivé, premier servi. Si le dernier segment est affecté au noeud le plus lent, tous les noeuds plus rapides attendront que le noeud le plus lent ait terminé alors qu'ils auraient pu en effectuer le rendu plus rapidement.